Le métier d’interprète LSF/français

 

Interdite pendant un siècle, la langue des signes fut de nouveau considérée comme une langue à part entière dans les années 1980. Dans ce contexte, les usagers Sourds et Entendants réclament des professionnels formés, diplômés et reconnus : un nouveau métier a émergé, celui d’interprète en Lange des Signes. L’interprète est un professionnel des langues. Il permet à deux communautés linguistiques de pouvoir communiquer, chacune dans sa propre langue et en respectant les codes de sa propre culture.

 

De par la spécificité de la langue, il travaille la majeure partie du temps en interprétation simultanée. Il travaille de la langue des signes vers le français et inversement.

 

L’interprète est également amené à travailler à l’écrit. Lors de traductions, il traduit d’un texte vers un autre avec toute la latitude pour faire des recherches et revenir sur son travail. La particularité de la traduction vers la langue des signes est que celle-ci n’a pas de version écrite, au sens graphique du terme. La forme «écrite» de la LSF est la vidéo.

 

Les écoles et universités formant aux métiers de l’interprétation proposent de nos jours des cursus spécifiques à la langue des signes.  Un diplôme de niveau Master II vient valider cette formation.